Forum RPG sur la série Once Upon A Time
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 The Breakfast Club || Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MESSAGES : 32
POINTS RPS : 28
REPUTATION : 0



Who knows ?
♣ A SAVOIR:
♣ LES LIENS:
avatar
« Seònaid Ó Briain »
Mais en réalité, je suis
Boucle d'Or
MessageSujet: The Breakfast Club || Emma   Mer 2 Avr - 20:31



Emma & Seònaid
« The Breakfast Club »

C'était le matin, le fond de l'air était encore un peu frais, les oiseaux chantaient, et Seònaid ronflait encore paisiblement. Réfugiée au fond de son lit, elle émit un grognement lorsque son réveil sonna, et elle guida une main à l'aveugle pour trouver son réveil. Et le balancer gracieusement à travers la chambre. Ce qui ne suffit pas à l'éteindre. Elle grogna un peu plus, remua sous les couette et laissa apparaître ses boucles blondes de sous ses draps. Oui, c'est bon, elle avait compris, elle devait se lever, c'est bon. [i">Bip – Bip – Bip. « Bip bip toi-même, connard. » Le son de sa voix est étouffé par l'oreiller contre lequel elle vautre son visage. Elle pousse un long soupir exaspéré, et la voilà qui se levait, dévoilant ses jambes nues, ne portant qu'un long t-shirt (sans doute 'emprunté' à son frère). Elle se dirige jusqu'au point de chute de son pauvre appareil et le fait taire en appuyant sur le bouton prévu à cet effet.
Voilà qui est bien mieux.
Ceci fait, elle le balança à nouveau à travers la pièce pour le laisser atterrir sur son lit avant de s'étirer longuement. Les yeux à moitié fermés encore, elle ébouriffa un peu ses cheveux en regardant autour d'elle. Elle fit jouer son bras un peu engourdi, ayant sans doute dormi dessus, et se dirigea vers sa porte. « Ouh, heureusement que y'a personne pour me voir... » Ses pas la guidèrent jusqu'à la salle de bain où elle se déshabilla pour entrer dans la baignoire et prendre une douche rapide.

Les cheveux trempés, elle ressortit enroulée dans une serviette et alla s'habiller rapidement. Etant donné ses activités journalières, elle préféra rester simple. Elle jeta un coup d'oeil à son atèle pour l'épaule et décida de la bouder aujourd'hui. Son frère lui ferait sans doute la morale, mais tant pis. Elle prit ses gants, son casque, les mit et quitta la petite maison pour rejoindre le garage qu'elle ouvrit. Elle s'avança jusqu'à son vélo, se pencha en avant pour essuyer une trace de poussière sur le cadran. « Humpf. Chaque fois que je le laisse là... »
Seònaid parlait énormément toute seule. C'était quelque chose qu'elle avait toujours fait, même sans se souvenir de sa vie d'avant. C'était ça d'avoir vécu dix-sept ans avec des sources qui ne pouvaient pas aligner plus de deux mots. Il faut dire, au delà des grognements, ils n'avaient pas beaucoup de vocabulaire.
Elle sortit sans oublier de refermer la porte coulissante en métal.
Bon, elle était parée. Elle n'avait plus qu'à partir.

Seònaid ralentit en arrivant au niveau du Granny's Coffee et arrivée au niveau des marches fit un saut avec son vélo pour arriver directement devant la porte, bloquant la roue avant pour faire pivoter le reste du vélo et le mettre de côté. Elle ouvrit la porte et commença à rentrer, avant de sentir le regard de Ruby peser sur elle.
« Oh, come oooon. Même pas une fois ?
- Non. Tu le sais parfaitement, tous les matins c'est pareil. »
Seònaid poussa un soupir agacé et fit demi-tour pour aller poser son vélo contre la barrière. Elle revint ensuite, monta les marches à pied dans une épreuve des plus douloureuses pour son petit cœur, puis se dirigea jusqu'au comptoir, non sans jeter un œil à la salle. Il n'y avait pas grand monde, et la jeune femme repéra Emma Swan, shérif et briseuse de malédiction en chef, qui se trouvait seule à une table. Elle dû fait des efforts tout particuliers pour ne pas faire un grand sourire qui aurait sans doute été un peu trop indicateur de ce qui venait de lui passer par la tête.
Elle passa sa commande habituelle avant d'indiquer qu'elle mangerait sur place pour une fois.
Et la voilà qui se dirigeait jusqu'à la table de la 'Sauveuse' comme certains l'appelaient.

Elle s'installa tranquillement en face d'elle, non sans poser son casque et ses gants sur la table au préalable. Oui comme ça, tout va bien. Une fois assise, elle fit un sourire à Emma, regarda ce qu'elle avait devant elle et se pencha en avant pour attraper le croissant de la jeune femme, en prendre un morceau avant de le reposer. Puis elle ne se gêna pas non plus pour le tremper un peu dans le chocolat avant de le manger.
« Tu sais, un truc cool dans les petites villes, c'est que les secrets ne le demeurent jamais longtemps. » Et elle retend la main pour attraper un autre morceau de croissant, comme si de rien était. « Mais j'ose espérer que tu vas parvenir à conserver le tiens. Ca serait dommage que quelqu'un le dévoile. »
Grand sourire de Seònaid.
« Alors... Tu me payes le petit-dej' ? »
L'insolence de la jeune femme était claire. Mais il était tout aussi évident qu'elle n'aurait pas agit ainsi si elle n'avait rien.
Le bras étendu sur le dossier, l'air amusé...
Emma était-elle prête à parier qu'il s'agissait de bluff ?




« If you have to look along the shaft of an arrow from the wrong end, if a man has you entirely at his mercy, then hope like hell that man is an evil man. Because the evil like power, power over people, and they want to see you in fear. They want you to know you're going to die. So they'll talk. They'll gloat. They'll watch you squirm. They'll put off the moment of murder like another man will put off a good cigar. So hope like hell your captor is an evil man. A good man will kill you with hardly a word. »
Terry Pratchett

Revenir en haut Aller en bas


avatar
« Invité »
Mais en réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: The Breakfast Club || Emma   Jeu 24 Avr - 13:30



THE BREAKFAST CLUB
Seònaid Ó'Briain ✤ Emma Swan


Seriously ?



- Swan !
Je relevais subitement ma tête blonde, les paupières lourdes de sommeil. Au loin, je percevais les jappements incessants de Leroy qui, visiblement s'impatientait derrière ses barreaux. Le cerveau encore court-circuité par la désagréable nuit que j'avais passé ici, je soupirais, laissant retomber lourdement mon front contre le bois du bureau. Depuis que Graham n'était plus, je me devais d'assurer le poste de Shérif de long en large. Bien évidemment, David m'épaulait de temps à autre mais, les heures que je passais ici m'évitaient de répondre à leurs interrogations. Une nouvelle fois, je perçus les plaintes rauques et encore légèrement alcoolisées de notre très cher « Grincheux ». Malgré la chute de la malédiction, certaines choses n'avaient pas changé et, une fois toutes les deux semaines, Leroy retrouvait les couchettes, pourtant inconfortables, des cellules. Un bâillement, bruyant et fatigué, m'échappa, tandis que j'étirais longuement mes bras endoloris, voûtant légèrement mon dos vers l'arrière.
- Ça va, j'arrive !, braillai-je.
Le pas lent, mal assuré, je traînais mon corps encore ensommeillé jusqu'à lui. Il me gratifia d'un sourire narquois et ironique, qui me fit lever les yeux au ciel. Dieu que c'est homme pouvait m'insupporter quelques fois ! J'ouvrais donc les grilles, me reculant de quelques pas pour le laisser fuir ce qui, à de nombreux égards, pouvait s'apparenter à sa deuxième maison.
- J'aimerais autant ne pas te revoir ici, Leroy. Non pas que ta présence soit désagréable mais...
...Elle l'était. Il fit une courbette pathétique, puis s'éloigna de son éternelle démarche lourde et nonchalante.
- A vos ordres, Princesse.
Cette fois, je grommelais entre mes dents serrées. Je ne supportais plus cet affreux surnom ridicule que, tout le monde semblait s'obstiner à me donner. Je n'étais pas une princesse. J'en étais, en réalité, même bien loin. Je tentais de dompter mon épaisse chevelure dorée, tandis que mon ventre émit un gargouillement significatif.

Assise de manière désordonnée sur la banquette du Granny, je reniflais avidement l'odeur de chocolat qui émanait de ma tasse encore fumante. Je sentais les battements de mon cœur résonner à mes tempes, annonçant là la venue d'une migraine qui, me tiendrait sans doute toute la journée. Décidément, les heures promettaient d'être longues et interminables. J'inspirais profondément, non sans laisser entendre un grognement contrarié. C'est à cet instant qu'une blondinette entra dans mon champ de vision. D'abord surprise, j'arquais un sourcil puis, les fronçais, frustrée qu'une parfaite inconnue ne vienne troubler ma tranquillité.
- Qu'est-ce que tu...
Mais je n'eus pas le temps d'achever mon interrogation, sans aucun doute, désagréable. En effet, la jeune femme prit place face à moi et, sans aucune gêne, picora dans mon petit-déjeuner. Les yeux quelque peu plissés, je tentais encore de comprendre pourquoi elle agissait de la sorte, ne me souvenant pas avoir une quelconque relation avec elle. Pourtant, elle continua son petit manège, non sans attraper par la même occasion toute mon attention.
- De quoi tu parles ?
Un instant, je creusais dans les tréfonds de ma mémoire ce fameux secret dont elle semblait parler, puis me penchais légèrement vers son visage.
- Je n'ai aucun secret. Maintenant, va t'amuser ailleurs.
Le plat de ma main frappa discrètement la table, tandis que je me renfrognais dans le fond de mon siège. Pourtant, un léger doute me tenaillait ; mon sixième sens me soufflait qu'elle ne mentait pas...
Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 32
POINTS RPS : 28
REPUTATION : 0



Who knows ?
♣ A SAVOIR:
♣ LES LIENS:
avatar
« Seònaid Ó Briain »
Mais en réalité, je suis
Boucle d'Or
MessageSujet: Re: The Breakfast Club || Emma   Jeu 15 Mai - 10:38



Emma & Seònaid
« The Breakfast Club »

[font=courier new]Comme toujours chez Granny's, la nourriture avait de quoi la satisfaire pleinement. Le sourire amusé, le regard brillant, la jeune femme observait les réactions de la shérif qui semblait ne pas apprécier plus avant la situation. Quel dommage. Pour sa part, Seònaid trouvait celle-ci fort intéressant, et nul doute comptait-elle en tirer profit. Son sourire étira un peu plus le coin de ses lèvres alors qu'Emma faisait l'idiote. Comme si elle ne comprenait pas ce qu'il se passait. Évidemment, c'était le cas. Mais Boucle d'Or pensait bien remédier à la situation assez rapidement, si possible.
L'assurance qu'elle dégageait face à la fille du couple bien aimé de toute la ville ne fit que se renforcer face à ses actions. Clairement agacée, impatiente de mettre fin à cette interaction. Dommage pour elle, ce n'était pas dans les intentions de notre chère tête blonde qui se contenta de croiser les jambes de façon peu élégante, cheville posée sur le genoux dans une attitude loin d'être féminine. Et qui dénotait à la fois son absence de crainte. Car si elle s'était sentie menacée d'une quelconque façon par Blondie en face d'elle, nul doute aurait-elle conservé ses deux pieds sur le sol et ses bras proches d'elle pour réagir plus rapidement à de quelconques actions hostiles.
Elle pencha à peine la tête sur le côté, et aux réponses qu'elle obtint ne retint pas un petit ricanement qui n'était pas des plus rassurants. Pour Emma tout du moins. C'est ainsi qu'elle ramena sa main devant sa propre bouche, et, de façon parfaitement maîtrisé, et surtout dans une grâce absolue, elle entrouvrit les lèvres pour passer sa langue entre deux doigts écartés. Elle s'était assurée que personne ne faisait attention à elles lors de l'accomplissement de ce geste des plus obscènes, accompli en regardant sa vis-à-vis dans les yeux, et malgré la vulgarité de ce qu'elle venait de faire, on aurait presque pu croire à une proposition.

« Tu vois, c'est l'avantage de passer régulièrement dans les beaux quartiers. On repère toujours certaines choses. Des départs, des arrivés, des regards... La plupart des gens, ceux importants entre autre, pensent que la plèbe ne voit pas. Qu'ils sont protégés du commun. Ils ont pourtant tellement... »
Elle s'interrompit en voyant approcher Ruby qui vint lui servir son petit déjeuner. Seònaid reprit une position plus correcte en lançant un sourire en coin à la serveuse. « Merci, Ruby. » Et elle ne se priva pas de la regarder s'éloigner, penchant la tête sur le côté comme si ça l'aiderait à mieux voir - ou plutôt mater – la jolie louve.
C'était quelque chose qu'elle appréciait à Storybrook, pouvoir regarder sans prendre le risque que ça finisse mal. Surtout qu'elle se trouvait actuellement en compagnie du shérif, ce qui signifiait que si quelqu'un voulait protester, il risquait de se voir réprimander. Et même si dans la situation actuelle Seònaid n'était pas vraiment en position pour chercher protection auprès de l'autorité locale, ça restait le devoir de cette dernière.
Finalement elle revint sur terre, et surtout à Emma.
« Pardon, petit moment d'égarement. J'en étais où déjà ? » Elle réfléchit un instant, tout en se penchant vers son petit déjeuner pour le réorganiser, de façon à pouvoir interposer son bras entre celui-ci et Emma. Un réflexe qu'elle avait conservé de sa vie d'antan, quand dans la rue il fallait s'assurer que personne ne soit en mesure de toucher à ta nourriture. Quitte à ce que ça se finisse en coup e couteau mal aiguisé entre deux côtes. Finalement le fil de sa pensée lui revint. « Ah, oui. Pour faire simple : j'étais là au bon endroit, au bon moment, et je ne suis ni stupide, ni aveugle. Quoique, stupide peut-être un peu... Toujours est-il très chère, que tout secret a un prix. La question est... combien es-tu prête à mettre pour conserver le tiens ? »

Le regard pétillant posé sur elle, Seònaid détacha un morceau de son pancake pour l'avaler tranquillement, pas plus inquiété que ça de la réaction de la Sauveuse, face à elle. Elle ne pouvait pas faire grand chose à l'heure actuelle, et de toute façon Boucle d'Or ne demandait pas un prix absolument faramineux jusqu'à preuve du contraire. De là à savoir si ça durerait longtemps...




« If you have to look along the shaft of an arrow from the wrong end, if a man has you entirely at his mercy, then hope like hell that man is an evil man. Because the evil like power, power over people, and they want to see you in fear. They want you to know you're going to die. So they'll talk. They'll gloat. They'll watch you squirm. They'll put off the moment of murder like another man will put off a good cigar. So hope like hell your captor is an evil man. A good man will kill you with hardly a word. »
Terry Pratchett

Revenir en haut Aller en bas


« Contenu sponsorisé »
Mais en réalité, je suis
MessageSujet: Re: The Breakfast Club || Emma   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Breakfast Club || Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Portes ouvertes club "Le Rail" Lausanne - Suisse
» DEVENEZ MEMBRE DU FEMMES CLUB RYTHME FM!
» 15 et 16 nov. PO club "Le Rail" Lausanne - CH
» f • EMMA WATSON - delilah v. filligan
» La chaine de l'apprentissage de l'anglais English Club TV arrive sur Bbox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Il était une fois :: A Storybrooke :: Granny's Coffee-